Démence et troubles cognitifs : la vue, un facteur insoupçonné ?

Saviez-vous que la santé de vos yeux pourrait jouer un rôle crucial dans la prévention de la démence et des troubles cognitifs ? En France, environ 1 million de personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer. Mais derrière ce terme se cachent de nombreuses autres formes de démences et troubles cognitifs qui affectent les plus âgés. Dans cet article, nous tentons d’y voir plus clair sur les liens entre troubles ou maladies cognitifs et mauvaise vision.

Personne âgée atteinte de démence ou de troubles cognitifs

Troubles cognitifs ou démence : quelles différences ?

Les confusions entre troubles cognitifs et démence ne sont pas rares. Pourtant, ces deux termes ne désignent pas la même chose. 

Les troubles cognitifs sont définis comme une perte des fonctions cognitives : 

  • Mémoire : oublis fréquents, difficulté à se souvenir d’informations récentes ;
  • Langage : difficulté à trouver les mots, difficulté à suivre une conversation ;
  • Pensée : lenteur de la pensée, difficulté à résoudre des problèmes ;
  • Jugement : prise de décisions irrationnelles ;
  • Orientation : difficulté à se souvenir des lieux ou des dates.

Leurs causes peuvent être multiples : vieillissement, maladies chroniques, traumatismes crâniens ou encore prise de certains médicaments. Ils peuvent être légers ou graves et n’affectent pas forcément la capacité d’une personne à vivre de manière autonome. 

En revanche, la démence est plus sérieuse. Il s’agit d’un changement des fonctions cognitives causées par une maladie. Elle est souvent irrémédiable et peut entraîner une perte d’autonomie. 

Les différentes formes de démence

Maladie d’Alzheimer : 

C’est la forme la plus courante de démence. Elle se caractérise par une perte de mémoire et des fonctions cognitives pouvant aller jusqu’à des difficultés à se déplacer ou à parler. Ses causes ne sont pas entièrement comprises, mais on pense qu’elles sont dues à une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux (âge, blessures à la tête et traumatismes crâniens, hypertension artérielle, diabète ou tabagisme). 

Démences vasculaires : 

Elles sont la deuxième cause la plus fréquente de démence après la maladie d’Alzheimer (touchent environ 15% des personnes atteintes de démence). Elles sont causées par des dommages aux vaisseaux sanguins du cerveau dus à des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des petits accidents vasculaires cérébraux répétés (infarctus lacunaires) ou une maladie des petits vaisseaux sanguins du cerveau (maladie vasculaire cérébrale). 

Maladie de Parkinson : 

Il s’agit d’une maladie neurodégénérative qui provoque des tremblements, une rigidité musculaire et des problèmes d’équilibre. Au fur et à mesure que la maladie progresse, d’autres symptômes peuvent apparaître : difficulté à avaler, problèmes de paroles ou troubles du sommeil. 

Maladie de Huntington : 

C’est une maladie génétique héréditaire qui entraîne des mouvements incontrôlés, des changements de personnalité et une détérioration cognitive. Contrairement aux autres types de démences, la maladie de Huntington peut survenir très tôt : les premiers symptômes commencent généralement entre 30 et 50 ans. 

Vision et troubles cognitifs : Quels liens ?

Les liens entre vision et troubles cognitifs ou démence ont été démontrés par plusieurs études

Tout d’abord, une étude menée auprès de 685 personnes de plus de 85 ans par Rogers et Langa ont observé que les patients avec une mauvaise vue ont cinq fois plus de risques de développer des troubles cognitifs et neuf fois plus de risques d’être concernés par la maladie d’Alzheimer

Aussi, une autre étude du département d’ophtalmologie de la Guangdong Academy of Medical Sciences a observé une corrélation entre certaines pathologies oculaires et la démence. Ainsi, chez les participants atteints de la DMLA, le risque de développer la maladie d’Alzheimer était accru de 26%. Chez les patients souffrant d’une cataracte, ce risque augmentait de 11%. Pire encore, lorsque DMLA et diabète étaient associés, les participants développaient 61% plus de chances de développer une démence (confirmant les liens déjà démontrés entre le diabète et Alzheimer).

Comme le montre cet article, la santé cognitive est à prendre au sérieux. Pour la préserver, il existe quelques gestes et conseils à adopter pour maintenir son cerveau en bonne santé à mesure que vous vieillissez : 

  • faites au moins 30 minutes d’activité physique par jour afin de stimuler la circulation sanguine, l’oxygénation du cerveau et de prévenir certaines pathologies oculaires ; 
  • mangez sainement et dormez au moins 7 à 8 heures par nuit : c’est bon à la fois pour votre santé cardio-vasculaire et pour vos yeux. 
  • évitez le stress ou les autres facteurs de risque (tabagisme, alcoolisme et obésité) ; 
  • consultez un médecin ophtalmologiste régulièrement et portez une correction (lunettes ou lentilles de contact) adaptée à votre vue ; 
  • pour vos yeux, limitez votre exposition à la lumière bleue des écrans et exposez-vous régulièrement à la lumière naturelle (en vous protégeant des rayons UV à l’aide d’une paire de lunettes de soleil). 

Et, puisque nous venons de voir que santé visuelle et santé cognitive sont liées, suivez également ces quelques conseils supplémentaires pour prendre soin de votre vue. 

Partager :

Découvrez aussi :

La presbytie : premier signe de vieillissement

Lire cet article

Santé visuelle : L'opticien à domicile, un réconfort et un allié pour les aidants

Lire cet article

Dysphagie, anorexie et boulimie impactent la santé visuelle (cataracte, rétinopathie diabétique)

Lire cet article

10 bonnes raisons de faire appel à un opticien à domicile en 2024

Lire cet article

Pourquoi je ne supporte pas mes nouvelles lunettes ?

Lire cet article

Découvrir Les Opticiens Mobiles

Nos opticiens, diplômés d'Etat et spécialisés en mobilité, sont formés pour intervenir sur les lieux de vie (domicile, EHPAD, maisons de retraite) ou de travail.

Chez Les Opticiens Mobiles, c'est l'opticien qui vient à vous !

Où que vous habitiez, nous nous déplaçons chez vous, ou chez l'un de vos proches, afin de prendre soin de votre santé visuelle et de celle de votre entourage.

Notre professionnalisme, notre bienveillance et notre empathie nous a permis d'obtenir la certification NF "Service aux personnes à domicile" délivrée par l'AFNOR.

Opticien à domicile, comment ça marche ?

Prenez rendez-vous !