Pourquoi je ne supporte pas mes nouvelles lunettes ?

Il est possible que vous ayez besoin de temps pour vous habituer à vos nouvelles lunettes, surtout si c’est la première fois que vous en portez. Vos yeux peuvent prendre un certain temps pour s’adapter à la correction visuelle apportée par celles-ci. Toutefois, au bout de quelques heures ou quelques jours, cet inconfort, cette gêne ou cette fatigue visuelle va s’estomper et disparaître. Si ce n’est pas le cas, et que les symptômes persistent (maux de tête, douleurs aux cervicales, fatigue oculaire, étourdissements, baisse de l’acuité visuelle…) c’est peut-être que vous vous trouvez dans l’une des 5 situations suivantes :

Opticien à domicile ajustant les lunettes de son client

Passage à des verres progressifs : 

Les verres progressifs demandent un temps d’adaptation. L’œil et le cerveau doivent en effet apprendre à s’ajuster aux différentes forces de réfraction de ces verres (la vision de loin, en haut du verre, la vision intermédiaire au milieu et la vision de près, en bas). Par exemple, dans les escaliers, on va regarder les marches dans la partie inférieure de l’écran, faite pour la vision de près. Les escaliers étant dans un champ de vision plus éloigné, la perception de celles-ci sera floue. C’est pourquoi, lorsqu’on porte des verres multifocaux pour la première fois, il est normal que vous ressentiez des effets de tangage ou d’autres désagréments. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle les opticiens proposent une “garantie adaptation” sur les verres multifocaux. 

Lorsqu’on porte des verres progressifs pour la première fois, il y a toujours une période d’adaptation. Celle-ci dure généralement entre deux semaines et un mois. Passé ce délai, il est conseillé de retourner voir votre opticien si l’inconfort persiste. 

Toutefois, voici quelques conseils afin de faciliter cette adaptation : 

  • Passez à des progressifs le plus tôt possible : plus petite sera la différence entre le haut du verre (correction pour la vision de loin) et le bas (vision de près), plus il sera facile de s’adapter. 
  • Portez-les régulièrement, dès le début, afin de vous habituer rapidement. 
  • Pour regarder au loin, gardez la tête bien droite afin de voir à travers le haut du verre (correction adaptée pour la vision de loin). 
  • Dans le même esprit, pour regarder en bas, baissez la tête et non vos yeux (sinon, vous allez voir vos pieds avec la correction prévue pour regarder à 30 ou 40 centimètres). 
  • Évitez de regarder sur les côtés en tournant seulement les yeux. Pour la vision périphérique, tournez plutôt la tête. Soyez particulièrement vigilant à cela lorsque vous conduisez (contrôles des rétroviseurs et des angles morts). 

Une prescription et une correction non adaptée : 

Au cours d’une vie, les acuités visuelles changent et votre correction évolue. C’est pour cela qu’une prescription optique a une date de validité et qu’il est recommandé de consulter un ophtalmologiste tous les deux à cinq ans, selon l’âge. Une mauvaise correction peut causer des maux de têtes, des vertiges et une vision floue. De la fatigue oculaire peut également se faire sentir en cas de lunettes plus adaptées à votre vue. Pour éviter cela, assurez-vous donc d’avoir toujours une prescription adéquate. 

A noter que lors d’une première délivrance de lunettes, l’opticien a le droit d’adapter une ordonnance optique en cours de validité (loi du 19 mai 2023). 

L’apparition de certaines conditions médicales sous-jacentes :

Certaines pathologies oculaires, comme le glaucome ou la DMLA, peuvent rendre le port de lunettes pénible et inconfortable. De plus, dans le cas d’un strabisme, l’œil “paresseux” doit être rééduqué, sous peine de fatigue ou de gêne, et le verre doit donc être adapté. Si vous ne supportez plus (ou mal) vos lunettes, il est possible que vous ayez développé les premiers symptômes d’un glaucome, d’une DLMA ou d’un autre problème visuel. Dans ce cas, consultez un ophtalmologiste pour en être certain. 

Une monture mal ajustée : 

Si une monture est mal réglée, trop serrée ou trop lâche, elle peut provoquer des irritations au niveau du nez, des oreilles ou des tempes. Une monture mal ajustée peut également causer des problèmes de vision en altérant l’alignement des verres. Votre opticien pourra facilement régler le problème en réglant les branches ou le repose nez. 

Allergies ou sensibilités cutanées :

Certains matériaux utilisés dans la fabrication des montures de lunettes peuvent provoquer des réactions allergiques ou des irritations cutanées. Parfois, cela peut aller jusqu’à des maux de tête et des migraines. Si vous avez une peau sensible, il est possible que vous ne supportiez pas certains types de matériaux. L’allergie la plus courante est celle au sulfate de nickel, qui concerne à peu près 10% des porteurs de lunettes. Certains plastiques peuvent également être allergisants, comme le PVC ou le propionate. 

Si vous êtes sensibles, privilégiez des lunettes fabriquées avec des matériaux suivants pour réduire les risques d’allergies : l’acier inoxydable ou le titane pour les métaux, et l’acétate de cellulose pour les plastiques. Choisissez aussi des plaquettes en silicone, réputé hypoallergénique (les plaquettes en contact avec votre nez peuvent aussi provoquer des allergies). 

Dans tous les cas, si vous ne supportez pas vos nouvelles lunettes, votre opticien saura vous conseiller pour trouver la meilleure solution à votre problème. Le cas échéant, il pourra vous conseiller la monture la mieux adaptée pour vous

Partager :

Découvrez aussi :

10 bonnes raisons de faire appel à un opticien à domicile en 2024

Lire cet article

Bien vieillir à domicile : Prévenir les chutes de la vie quotidienne en 10 points

Lire cet article

Comment prévenir la myopie chez l’enfant ?

Lire cet article

Comment préserver sa santé visuelle ? 12 conseils simples à adopter

Lire cet article

Le sport et l’activité physique sont bons pour vos yeux

Lire cet article

Découvrir Les Opticiens Mobiles

Nos opticiens, diplômés d'Etat et spécialisés en mobilité, sont formés pour intervenir sur les lieux de vie (domicile, EHPAD, maisons de retraite) ou de travail.

Chez Les Opticiens Mobiles, c'est l'opticien qui vient à vous !

Où que vous habitiez, nous nous déplaçons chez vous, ou chez l'un de vos proches, afin de prendre soin de votre santé visuelle et de celle de votre entourage.

Notre professionnalisme, notre bienveillance et notre empathie nous a permis d'obtenir la certification NF "Service aux personnes à domicile" délivrée par l'AFNOR.

Opticien à domicile, comment ça marche ?

Prenez rendez-vous !