Comment identifier les signes d’une vue défaillante chez un proche ?

La vue est la 4ᵉ signe “avant-chuteur” selon le Ministère des Solidarités et de la Santé (d’après son plan anti-chute présenté en février 2022). Bien voir, c’est donc diminuer le risque de chute aux conséquences physiques, psychologiques et sociales parfois lourdes pour les personnes âgées. 

Bien voir contribue également au maintien d’une bonne qualité de vie, favorise l’épanouissement personnel et préserve l’autonomie. 

Dans cet article, nous vous donnons quelques signes d’alerte pour identifier un problème de vue si vous avez un conjoint, un parent ou un proche âgé.:

Identifier un problème de vue chez un proche

Les 7 signes d’alertes à surveiller chez vos proches

1- Changement de routine, de loisirs

Quelqu’un qui arrête de pratiquer certaines activités qui jusque-là l’occupaient, ce n’est pas normal. Si vous avez un proche qui ne regarde plus la télévision ou qui ne lit plus le journal, c’est peut-être qu’il ne voit plus assez bien pour le faire. 

Dans certains cas, la personne peut continuer à pratiquer ses activités mais avec plus de difficultés. Par exemple, elle va regarder la télévision de très près, ou mettre son journal sous ses yeux lorsqu’elle lit. 

2 – Fait preuve de maladresse

Lorsqu’on voit mal, certains gestes du quotidien peuvent devenir plus compliqués : se raser, se coiffer, saisir un objet, manger, se servir un verre d’eau… 

Quelqu’un qui, en vieillissant, deviendrait un peu “gauche”, ferait tomber des choses, les reposerait au mauvais endroit, pourrait cacher un trouble de la vision. 

La répétition de gestes inhabituels est aussi à surveiller. Elle peut induire une gêne visuelle. 

3 – Présente des troubles de l’alimentation

L’appétit vient en voyant (bien) de belles choses. Le plaisir de la table passe par la vue avant le goût. Comme le démontre l’art du dressage de la table ou de l’assiette, la composition et la disposition des aliments jouent un rôle important pour chacun d’entre nous. Lorsque la vue faiblit et que les aliments consommés sont de moins en moins perceptibles, l’appétit diminue.

De plus, une frustration peut également être ressentie lorsqu’on n’arrive plus à couper son steak, ou à viser son assiette. Les personnes présentant un trouble de la vision peuvent ainsi perdre l’appétit, tant les repas peuvent devenir un moment compliqué. 

Quelqu’un qui ne voudrait plus manger certains aliments – comme des petits pois, du riz, ou de la soupe – peut aussi être le signe qu’il ne voit plus suffisamment bien pour les piquer avec sa fourchette ou les mettre dans sa cuillère. 

D’autres comportements sont à surveiller pendant les repas, comme le fait de se tacher régulièrement. Cela peut en effet montrer qu’on n’arrive plus à viser la bouche. 

4 – Se déplace difficilement

Lorsqu’on voit mal, on marche plus lentement. On cherche ses appuis. Le pas est mal assuré, de peur de trébucher sur un obstacle que l’on n’aurait pas vu. Ces symptômes doivent vous alerter si vous les observez sur un proche. Celui-ci a peut-être des problèmes de vue. 

5 – Interagit moins avec les autres

Les personnes qui voient mal ont tendance à s’isoler, car ils confondent leurs proches, ou ne les reconnaissent pas. Quelqu’un qui ne vous regarde plus dans les yeux, ou qui deviendrait d’un seul coup très tactile, c’est aussi certainement qu’il n’a plus la vue assez clair pour situer vos yeux ou votre corps dans l’espace. 

6 – Supporte mal ses lunettes

Mal porter ses lunettes (les mettre trop près des cils, ou sur le bout du nez) n’est pas anodin. C’est que celles-ci sont devenues mal adaptées. 

Parfois, la vue d’une personne a tellement évolué qu’elle supporte mal ses lunettes, et préfère ne plus les mettre du tout. 

7 – Est devenu très sensible à la lumière 

Se plaindre de la luminosité est également un symptôme d’une vue défaillante. La photosensibilité (sensibilité à la lumière) peut être provoquée par plusieurs causes oculaires : si certaines sont bénignes, comme la conjonctivite, d’autres sont plus sérieuses et doivent être diagnostiquées le plus tôt possible. Elle peut par exemple être causée par un glaucome. 

Si vous observez l’une de ces situations chez un membre de votre entourage, une vue défaillante en est peut-être la cause. Prenez donc rendez-vous avec un médecin ophtalmologiste pour faire vérifier sa vue, ou chez un opticien pour changer ses lunettes. Et s’il est peu mobile, ou habite dans une maison de retraite ou en EHPAD, sachez que Les Opticiens Mobiles se déplacent partout sur les lieux de vie. 

Partager :

Découvrez aussi :

Comment choisir les verres de mes lunettes de vue ?

Lire cet article

Caries, abcès, fluxion… Quand les infections dentaires impactent votre vue

Lire cet article

Recyclage : Où jeter ses vieilles lunettes ?

Lire cet article

Quels types de monture pour des verres progressifs ?

Lire cet article

Quelles lunettes de soleil choisir pour vos vacances à la mer ou à la montagne ?

Lire cet article

Découvrir Les Opticiens Mobiles

Nos opticiens, diplômés d'Etat et spécialisés en mobilité, sont formés pour intervenir sur les lieux de vie (domicile, EHPAD, maisons de retraite) ou de travail.

Chez Les Opticiens Mobiles, c'est l'opticien qui vient à vous !

Où que vous habitiez, nous nous déplaçons chez vous, ou chez l'un de vos proches, afin de prendre soin de votre santé visuelle et de celle de votre entourage.

Notre professionnalisme, notre bienveillance et notre empathie nous a permis d'obtenir la certification NF "Service aux personnes à domicile" délivrée par l'AFNOR.

Opticien à domicile, comment ça marche ?